slide-bg
Extraction traditionnelle des métaux
slide-bg-2
par Econick
Extraction des métaux

L' Agromine

La nature est bien faite puisque certaines plantes ont la capacité d’aller puiser dans les sols des ressources utiles à l’Homme, c’est la phytoextraction.Il s’agit notamment de plantes dites hyperaccumulatrices, capables de concentrer des quantités importantes de métaux dans leurs tissus.

Par un procédé écoresponsable qui s’inscrit directement dans le cadre de l’économie circulaire, la société Econick extrait des métaux de ces plantes.

Les applications possibles à partir de ces métaux bio-sourcés sont innombrables. Concernant le Nickel, par exemple, les composés obtenus s’appliquent dans les secteurs du stockage de l’énergie ou de la coloration du verre et des céramiques. Ces métaux offerts par la nature à l’homme sont particulièrement valorisables, en tant que compléments alimentaires (oligoéléments) ou en cosmétologie. Enfin grâce à leur rareté et leur origine bio-sourcée, les composés proposés par Econick sont des produits de choix pour les marchés du luxe et de l’art ou plus largement pour tout client désireux de s’investir dans une démarche d’approvisionnement écoresponsable.

Ce qu'il faut savoir ...

Définition :

Peut-on extraire des métaux à partir de plantes ? La réponse est oui !

En effet, l’agromine est la mise en œuvre de l’extraction (phytoextraction) et de la récupération de métaux contenus dans une gamme large de ressources secondaires (sols, effluents, sédiments, sous-produits industriels). L’extraction est mise en œuvre à l’aide de plantes particulières comme les hyperaccumulateurs qui sont capables d’accumuler de grandes quantités de métal contenu dans le sol.

La récupération des métaux à partir de ces plantes est assurée par des procédés métallurgiques écoresponsables qui permettent la fabrication de métaux biosourcés de haute pureté.

La société Econick est capable sur des terres naturellement riches en Nickel d’extraire plus de 120 kg de nickel biosourcé par hectare et par des procédés hydrométallurgiques innovants et respectueux de l’environnement de produire un sel inorganique avec une pureté supérieure à 99 %.

Les terres contenant naturellement des métaux extractibles par phytoextraction couvrent une partie importante de notre planète. C’est de ces terres qu’Econick extrait la majorité des produits biosourcés qu’elle propose sur le marché.

Econick propose également des projets clés en main et sur mesure s’inscrivant directement dans le cadre de l’économie circulaire en mettant en œuvre l’agromine sur une large variété de substrats comme des boues de procédés industriels, des effluents industriels, des stériles miniers, ou des sols pollués.

Principe agromine

Pour mieux comprendre la technologie sur laquelle repose notre expertise, l’agromine en image :


L'agromine du Nickel : Innova2015